DNews : nouvelles en continu du 3 mai 2022

Les autorités espagnoles ont détecté le logiciel espion Pegasus dans les téléphones portables du Premier ministre Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense Margarita Robles.
La Commission européenne a informé Apple de son avis préliminaire selon lequel l'entreprise pourrait avoir abusé de sa position dominante sur les marchés des portefeuilles mobiles. Les soupçons se fondent sur l'enquête sur les politiques d'Apple concernant Apple Pay que la Commission européenne mène depuis juin 2020. 

"Nous avons constaté à titre préliminaire qu'Apple pourrait avoir restreint la concurrence, au profit de sa propre solution Apple Pay. Si cela est confirmé, un tel comportement serait illégal en vertu de nos règles de concurrence", a déclaré la vice-présidente exécutive Margrethe Vestager, en charge de la politique de concurrence, citée dans le communiqué.
Un ancien membre du groupe consultatif technique national de l'immunisation, Jacob Puliyel, s'est adressé à la Cour suprême de l'Inde et a fait valoir que la décision du gouvernement de l'État selon laquelle une personne doit être vaccinée pour avoir accès à des avantages ou à des services constitue une violation des droits de l'homme et est donc inconstitutionnelle. 

La Cour suprême de l'Inde a déclaré lundi qu'aucun individu ne peut être contraint de se faire vacciner, ajoutant qu'aucun gouvernement d'État ne peut prendre une mesure susceptible de porter atteinte à l'intégrité du corps d'une personne.
Le site web Myrotvorets (lit. "Peacekeeper") publie les informations personnelles des soi-disant "ennemis de l'Ukraine". Le nom du Premier ministre hongrois Viktor Orban est apparu sur le tristement célèbre site ukrainien Myrotvorets. L'homme politique de 58 ans y figure en tant que "complice des criminels de guerre russes", "complice des crimes des autorités russes contre l'Ukraine et ses citoyens", pour sa "participation à des actes d'agression humanitaire contre l'Ukraine", en tant que "propagandiste anti-ukrainien", et pour sa "coopération avec l'agresseur russe" en général.
Hunter Biden a cinglamment torché le stratège principal de la campagne démocrate, David Axelrod, en le qualifiant de "trou de c** géant" dans un échange de courriels de 2015 avec son partenaire commercial Eric Schwerin et le conseiller adjoint du vice-président de l'époque Joe Biden, Alexander Mackler, selon des données extraites du fameux "ordinateur portable de l'enfer", cité par Fox News Digital. 

Au moment de l'échange, alors que les spéculations allaient bon train sur la possibilité que Joe Biden envisage une troisième candidature à la Maison Blanche, Axelrod, ancien conseiller principal de l'ex-président Barack Obama, a déclaré qu'il conseillerait au vice-président de ne pas défier Hillary Clinton pour l'investiture du parti démocrate. "Je ne le ferais pas, car je sais ce qu'il faut pour mettre en place une campagne présidentielle et il est tard dans la partie. 

La secrétaire d'État Clinton, malgré tous ses problèmes, dont certains sont auto-infligés, a toujours une cote très élevée parmi les démocrates, et c'est bien sûr ce qui détermine qui sera le candidat, et une grande avance", a déclaré Axelrod sur TODAY en août 2015.
Un exemplaire rare de la "Bible des méchants", qui encourage l'adultère, a été découvert en Nouvelle-Zélande, a annoncé lundi l'université de Canterbury à Christchurch. L'artefact est l'une des rares copies survivantes d'une impression de 1631. "Jusqu'à présent, on pensait que les quelques exemplaires qui existaient se trouvaient tous dans les bibliothèques des îles britanniques et d'Amérique du Nord. 

Mais l'université de Canterbury peut maintenant révéler un exemplaire jusqu'alors inconnu de ce livre remarquable, découvert à Christchurch !" a déclaré l'université dans un communiqué. Selon The Guardian, cet exemplaire a été découvert en 2018, mais l'université a choisi de garder le silence afin de donner aux chercheurs et aux conservateurs de livres suffisamment de temps pour préserver et étudier le tome. 

La raison de l'existence de la "Wicked Bible" n'est toujours pas claire, les théories allant du sabotage à la négligence. Bien que de nombreuses bibles de ce type contiennent des lignées détaillées ainsi que les dates de naissance et de décès des propriétaires, cet exemplaire particulier ne comporte qu'un seul nom illisible.
La population japonaise reste divisée en deux sur la question de la révision de la constitution d'après-guerre qui consacre le renoncement du Japon à la possession de forces armées et le refus de la guerre comme moyen de résoudre les différends internationaux, selon l'enquête de l'agence de presse japonaise Kyodo publiée lundi. 

L'enquête a révélé qu'en dépit de la montée des tensions sur la scène internationale et des préoccupations croissantes concernant la stabilité régionale, le niveau de soutien à la modification de l'article 9 de la constitution japonaise, qui répudie la guerre et interdit la possession de forces armées, parmi les Japonais est resté pratiquement le même qu'il y a un an.
Bill Gates, cofondateur de Microsoft, a admis que sa participation à des réunions de collecte de fonds avec Jeffrey Epstein, alors que le financier avait déjà été condamné pour avoir sollicité des relations sexuelles avec un mineur en 2008, avait été "une énorme erreur". 

"À l'époque, je n'avais pas réalisé qu'en organisant ces réunions, cela serait perçu comme lui donnant de la crédibilité", a déclaré le milliardaire philanthrope dans une interview pour le Sunday Times. Gates a rencontré Epstein pour la première fois en 2011, en invitant le financier à des dîners de collecte de fonds qui faisaient la promotion de la Fondation Gates.
L'entreprise technologique norvégienne Kongsberg a annoncé son intention de lancer ses propres satellites afin de pouvoir surveiller, entre autres, les mers du Nord. Avec un total de trois satellites, Kongsberg aura la possibilité de voir quels navires se trouvent dans la zone des mers du Nord. 

En particulier, les navires qui souhaitent rester cachés en éteignant les équipements d'identification seront exposés. Les données de surveillance seront vendues sur le marché commercial. Bien que les autorités norvégiennes soient considérées comme un client naturel, d'autres pays pourraient également être intéressés.
Donald Trump a tenu un rassemblement "Save America" dimanche à Greenwood, dans le Nebraska, pour soutenir le candidat au poste de gouverneur, Charles Herbster. L'événement a attiré des milliers de personnes qui ont scandé "USA". Donald Trump a une fois de plus montré ses mouvements en dansant sur 'Hold On, I'm Comin' de Sam & Dave à la fin de son meeting dans le Nebraska dimanche. 

Des milliers de supporters ont applaudi et lui ont fait une ovation. M. Trump n'a pas officiellement déclaré son intention de se représenter, mais il a laissé entendre à plusieurs reprises ces derniers mois qu'il pourrait préparer un retour "triomphal" à la Maison-Blanche.
Le groupe finlandais Fennovoima a déclaré lundi qu'il avait annulé son contrat avec le géant public russe de l'énergie nucléaire Rosatom pour la construction d'une centrale nucléaire. Le site prévu de Hanhikivi-1 avait été commandé par le consortium finno-russe Fennovoima, dont les parties prenantes finlandaises détiennent les deux tiers, le reste étant détenu par RAOS, filiale de Rosatom. 

Le permis de construire de la centrale Hanhikivi-1 devait être accordé à la fin de cette année, et la construction devait commencer l'année prochaine. Toutefois, les sanctions internationales imposées à la Russie en raison de son opération militaire en Ukraine ont compromis le projet. Le ministre finlandais des affaires économiques, Mika Lintila, a déclaré à plusieurs reprises qu'il serait désormais "absolument impossible" pour le gouvernement d'accorder le permis.
Certains électeurs hispaniques de l'Arizona et du Colorado, qui votent habituellement démocrate, ont déclaré à Reuters que l'inflation galopante les incitait à envisager sérieusement de voter pour les républicains. Même une petite perte de soutien chez les Hispaniques pourrait signifier la perte de la Chambre des représentants et peut-être du Sénat pour les démocrates.
Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, envisage d'invoquer de véritables pouvoirs de guerre en déclarant une "invasion" à la frontière sud des États-Unis afin de contourner une clause de la Constitution américaine. Selon le New York Times, les avocats de M. Abbott et du procureur général du Texas, Ken Paxton, se sont rencontrés au début du mois pour débattre de ce projet, qui mettrait directement en cause le gouvernement fédéral. 

Il permettrait à la police de l'État du Texas d'arrêter et d'expulser les migrants, ont déclaré au journal deux personnes au courant de la discussion.
Bill Gates a réitéré son appel à la création d'une équipe mondiale d'intervention d'urgence opérant sous le nom de GERM (Global Epidemic Response and Mobilization), avec un budget annuel d'au moins 1 milliard de dollars. M. Gates a déclaré que le montant nécessaire à cette initiative était "très faible par rapport aux avantages" et a estimé qu'il s'agissait d'un test de la capacité des dirigeants mondiaux à "assumer de nouvelles responsabilités." 

Le mois dernier, il a donné une conférence TED à Vancouver pour développer l'idée, également décrite dans son livre, disant qu'il s'attend à ce que le groupe soit composé d'au moins 3 000 médecins, épidémiologistes, experts en politique et en communication, et diplomates opérant sous la direction de l'OMS.
Netflix a déclaré dimanche qu'il avait annulé le développement d'une série animée créée par Meghan Markle dans le cadre de "décisions stratégiques" prises par le géant du streaming. Cependant, le streamer basé en Californie a déclaré qu'il continuerait son travail avec Archewell Productions - la société formée par le duc et la duchesse de Sussex - sur d'autres projets, y compris une série documentaire appelée "Heart of Invictus". 

Archewell Productions a signé un accord pluriannuel avec Netflix en 2020 pour réaliser des documentaires, des docuseries, des longs métrages, des émissions scénarisées et des programmes pour enfants pour un montant non divulgué.Plus tôt ce mois-ci, Netflix a révélé avoir perdu des abonnés [pas assez] pour la première fois depuis octobre 2011.
Alors que les Allemands et les Autrichiens soutiennent l'embargo sur le pétrole russe, les Italiens rompent une fois de plus avec leurs homologues de l'UE et demandent plus de flexibilité pour continuer à acheter de l'énergie russe, même si cela nécessite de convertir leurs euros en roubles, comme l'a demandé le président Vladimir Poutine. 

Les entreprises européennes du secteur de l'énergie devraient - provisoirement, du moins - être autorisées à se conformer aux demandes russes de payer le gaz en roubles, selon les remarques de Roberto Cingolani, le ministre italien chargé de la sécurité énergétique du pays. Mais environ une heure après la publication des premiers titres, d'autres responsables italiens ont décidé qu'ils ne voulaient pas risquer la colère de leurs homologues européens (alors que les rumeurs de désunion se multipliaient). 

Ils ont donc rapidement fait passer le mot et précisé que l'Italie n'avait aucun projet concret de payer l'énergie russe en roubles.
Le Wall Street Journal rapporte que les États-Unis, l'Ukraine et leurs alliés paient des sociétés équipées de satellites espions pour recueillir des renseignements sur les mouvements des troupes russes. Les pays occidentaux ont travaillé avec plusieurs entreprises qui maintiennent des centaines de satellites faisant des passages au-dessus de l'Ukraine chaque jour. 

Bien que les satellites aient des capacités différentes, certains peuvent balayer quotidiennement l'ensemble du pays avec une résolution de neuf pieds. D'autres sociétés collectent des renseignements à travers les nuages et la nuit. La flotte de satellites de HawkEye 360 peut suivre activement les mouvements des troupes russes. John Serafini, PDG de l'entreprise, a déclaré qu'elle avait suivi les forces russes à l'aide d'un équipement de brouillage GPS. Maxar Technologies a conclu des contrats avec divers médias, dont le Wall Street Journal. 

L'entreprise fournit aux journalistes des images d'un large éventail de l'Ukraine avec une résolution de 12 pouces. Des responsables ont récemment discuté de la possibilité de fournir à Kiev des renseignements plus détaillés alors que la bataille se déplace vers la région orientale de Donbas, en Ukraine.

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.