Dr. Schavi – Mise à jour cosmique du 10 juin au 12 juin 2022 – Encore plus haut !

À 10 h 54, temps universel (TU) ou 5 h 54 (heure avancée de l’Est), une forte éruption solaire d’une magnitude de « M.1 » a jailli de notre Soleil, après quatre éruptions de force moyenne de classe « C ». Les comptes de neutrons (rayons cosmiques) restent classés comme « élevés ».

De nouvelles taches solaires sont détectées dans notre Soleil, qui bouillonnent actuellement d’un potentiel supplémentaire de « classe C » qui pourrait, bien sûr, s’élever davantage.

Les vents solaires se déplacent à 303 kilomètres par seconde (km/s) à 10 h 54 (heure avancée de l’Est), ce qui correspond aux paramètres normaux compris entre 300 et 400 km/s.

M.1 Tâche solaire 10 juin 2022

Comme d’habitude, cependant, la magnétosphère est le message immédiatement révélateur des possibles activations du week-end sur notre planète Terre/Gaia.

Les cartes de la NOAA montrent une vitesse de vent moyenne, des particules de plasma très denses enveloppant notre planète de tous côtés, et une augmentation progressive de la pression du plasma à mesure qu’il pénètre dans le champ planétaire.

Il y a eu quelques jours au cours de cette semaine de faibles vitesses de vent, une diminution de la densité des particules, et des éruptions de niveau inférieur de « classe B » et de faible « classe C », l’une d’entre elles, hier, étant dans la très faible gamme de « classe A ».

Cependant, les comptes de neutrons sont passés de taux simplement « élevés » à « élevés ».

Il y a donc eu une sorte de « pause » dans certaines énergies, mais une augmentation dans d’autres.

Maintenant, cependant, il semble que les énergies arrivent à un « accord » de fréquences et que toutes commencent à s’élever.

Pour ceux qui suivent déjà ces articles et mises à jour et pour ceux qui ne les connaissent pas encore, les éruptions solaires sont des émissions de photons, d’électrons, de gaz de dioxyde de carbone et d’autres substances provenant de notre Soleil,

qui sont évaluées en fonction du niveau de luminosité avec lequel elles explosent (ce qui délivre un message sur l’intensité ou non de l’énergie solaire lorsqu’elle arrive sur notre planète).

Elles sont classées comme suit : « Classe A » (faible intensité), « Classe B » (toujours d’intensité relativement faible, sans activation perceptible sur notre planète), « Classe C » (force moyenne ayant le pouvoir d’affecter la technologie et l’ensemble de la création de diverses manières – physiquement, mentalement et émotionnellement, les enregistrements cellulaires étant nettoyés et l’ADN transformé), « Classe M » (fortes éruptions avec de plus grandes activations) et « Classe X » (les plus puissantes éruptions qui produisent des activations et des transformations très profondes à tous les niveaux).

Cependant, toutes ces lettres d’évaluation des éruptions se voient également attribuer des valeurs numériques pour mieux décrire leur intensité.

Ces chiffres vont de « 1 » à « 10 ». Par exemple, il peut y avoir un « B.5 » ou un « C.7 », etc.

Lorsqu’une lettre atteint l’évaluation numérique d’un « 5 », elle est sur le point d’être dans la valeur de la lettre suivante, et donc d’une puissance supérieure.

Par exemple, un « C.5 » est à la limite de la « classe M », et s’il s’agit d’un « 7 », d’un « 8 » ou d’un « 9 », il s’agit d’une « classe M ».

Ainsi, le « M.1 » de ce matin, vendredi 10 juin, est fort, mais ne se déplace pas encore dans la gamme « X-Class ».

En fait, comme il ne s’agit que d’un « 1 », on peut dire qu’il est presque revenu au niveau de la « Classe C ».

Comme nous l’avons expliqué précédemment, notre Soleil, notre système solaire, la galaxie dans laquelle nous résidons et le cosmos tout entier « accomplissent » divers « exploits » énergétiques au cours du processus de transformation de la création qui dure 26 000 ans.

C’est dans ces cadres temporels au sein du continuum espace/temps que l’humanité a tendance à avoir besoin d’un changement de conscience, car de nombreux modes de libre arbitre ont été actualisés et se sont manifestés sous forme d' »accords » harmonieux et disharmonieux dans le « jeu » du « Concert de la civilisation ».

Nous sommes dans un nouveau cycle de 26 000 ans au cours duquel la « musique » de notre planète, de notre système solaire et de notre galaxie est en train d’être « corrigée » afin d’être capable d’envoyer une fréquence vibratoire qui offre le chant de la « PAIX COSMIQUE » dans le « livre de chansons » de la SYMPHONIE DIVINE.

Symphonie des étoiles – Sagittaire

Chaque personne contribue ou nuit aux efforts déployés par la LUMIÈRE pour « diriger » facilement l' »orchestre cosmique », grâce à l’utilisation judicieuse ou non de son libre arbitre.

La SOURCE guide toujours avec sa « baguette » de LUMIÈRE ; cependant, nous sommes libres de choisir de suivre sa « direction » ou non.

Ainsi, nos « notes » individuelles qui émanent de nos niveaux de conscience, de nos réactions émotives et de nos actions peuvent recevoir une plus grande « instruction » si nous choisissons d’être « corrigés » et « guidés » par notre SOI SUPÉRIEUR/SOURCE, le « chef d’orchestre ».

Pour ce faire, nous devons regarder le « bâton ».

Le mardi 14 juin, il y aura une Pleine Lune à environ 7h52 (heure avancée de l’Est) en Sagittaire tropical/occidental (Connaissance supérieure, Justice, Expansion des idées, Questions de liberté) et en Scorpion sidéral/védique (Transformation, Transcendance).

La Lune gouverne les émotions, et nous sommes déjà dans le portail de cette Pleine Lune, comme on peut le constater par les situations qui existent sur notre planète et qui sont liées à une recrudescence de toutes les caractéristiques précédentes.

Nous avons l’opportunité de rechercher une CONSCIENCE PLUS ÉLEVÉE et de libérer les notions qui ne peuvent pas servir notre bien collectif.

Nous pouvons voler comme l’oiseau phénix symbolique des cendres de la tourmente vers la LUMIÈRE dorée et étincelante de la RÉGÉNÉRATION.

Nous devons être « accordés » afin de comprendre exactement ce qui doit être transformé et comment activer le processus. L’esprit, les émotions et les vaisseaux physiques de l’être humain seront mis à contribution alors que des « expériences d’activation de la lumière » (LAE) se produiront de nombreuses façons pour la plupart des gens sur la planète.

Il ne sera pas rare, alors que la LUMIÈRE s’intensifie dans les jours à venir, d’expérimenter également une intensité dans ses puissants mouvements à travers nos champs auriques vibratoires individuels, nos méridiens, nos chakras, nos muscles, nos glandes, nos tissus, nos molécules, nos cellules, nos atomes, nos particules subatomiques – tous les aspects de la présence dans une forme matérielle.

Chakras et flux cosmiques

Alors que nous traversons le portail actuel de la Pleine Lune, il est préférable de passer en revue les moyens spirituels et naturopathiques qui permettent de se réconforter pendant les bouleversements cosmiques.

Il y aura aussi bientôt le Solstice d’été pour l’hémisphère nord et le Solstice d’hiver pour l’hémisphère sud le 21 juin – qui sont tous deux des portails de fréquences cosmiques intenses avant, pendant et après leur arrivée.

Nous sommes aussi dans le portail de ceci maintenant, et ainsi, il y a un chevauchement de portails qui se produit – la Pleine Lune et les Solstices.

La « musique » dans l' »Auditorium cosmique » va probablement s’intensifier au cours de ce week-end et dans les jours qui précèdent les Solstices Nord et Sud. Je suis toujours guidé pour offrir des suggestions spécifiques pour gérer certains événements cosmiques intensifiés.

Par conséquent, je vous recommande d’envisager de porter des huiles florales calmantes comme le jasmin, le gardénia, la rose, l’ylang-ylang, etc. et des pierres précieuses calmantes de l’élément eau comme l’amazonite, l’angélite, l’aigue-marine, l’agate bleue, le larimar, la pierre de lune bleue et la turquoise (la turquoise est à la fois un élément eau et terre). Nous sommes plus constitués de cet élément que de tout autre.

Ces pierres précieuses peuvent calmer les eaux erratiques (émotions) en nous et nous protéger lorsque nous nous engageons dans diverses activités avec d’autres personnes dont les « eaux » peuvent être agitées et déchaînées.

Ambre avec pierre Cintamani

La pierre d’ambre est également très apaisante et curative et se combine bien avec toutes les pierres précieuses ci-dessus.

Prenez des bains de sel de mer apaisants et des douches avec de l’huile de lavande. Pratiquez des techniques de respiration profonde. Faites du yoga ou du tai-chi.

Enveloppez-vous de LUMIÈRE. Buvez beaucoup d’eau avec du citron ou du citron vert (ou un peu des deux).

Récitez le mantra suivant sur un mala en graines de boddhi ou en bois de santal : « AUM NAMO NARAYANAYA » (« Oh, Divin, je m’incline devant celui qui me soutient »).

Ce ne sont là que quelques-unes des façons dont nous pouvons travailler avec la LUMIÈRE et être « guidés » par « SON » bâton.

Donnez au cours des prochains jours et des prochaines semaines, alors que nous traversons des portails importants, le thème de la REVITALISATION.

Symphonie cosmique

Rappel de la technique du « Pilier de Lumière

Tenez-vous debout, les bras tendus et les paumes vers le haut. Fermez les yeux. Respirez calmement et profondément.

Imaginez que la LUMIÈRE jaillit du Grand Soleil Central vers le Soleil de notre système solaire, vers notre planète, puis vers votre couronne.

Voyez la LUMIÈRE se déplacer dans votre vaisseau physique, à l’intérieur et tout autour.

Recevez la LUMIÈRE pendant quelques instants. Continuez à respirer calmement et lentement.

Puis, imaginez que la LUMIÈRE remonte vers votre couronne, vers le Soleil et vers le Grand Soleil Central.

Cependant, imaginez-vous toujours enveloppé de la LUMIÈRE.

Ce rituel vous ancre dans la LUMIÈRE SOURCE.

Il est très ancrant, guérissant et protecteur.

Ensuite, dites : « JE SUIS BÉNI PAR LA LUMIÈRE SOURCE ! »


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.