Le tableau de la résonance de Schumann

Par le Dr. Schavi M. Ali : Comme cela a été dit récemment, le mois de janvier 2022 est rempli d’événements cosmiques (vents solaires puissants, éruptions solaires accrues, éjections de masse coronale, ascension de la comète Léonard dans le ciel, pleine lune, Mercure rétrograde [du 14 janvier au 4 février]), etc.

L’un des types d’informations les plus importants à examiner est la carte de la « résonance Schumann ».

Cette recherche scientifique et technologique a été étudiée et analysée pendant plusieurs années et finalement publiée officiellement par le physicien allemand, le Dr Weinfried Otto Schumann, en 1952 ; c’est ainsi que la « résonance Schumann » a été baptisée de son nom.

Winfried Otto Schuman

La « résonance Schumann », définie en bref, concerne un ensemble de pics spectraux lorsque la foudre frappe notre planète et active son noyau interne et son champ externe.

Ces éclairs se produisent quotidiennement et ne sont pas simplement le résultat des orages qui se produisent sur notre planète.

Les éclairs sont des vibrations électromagnétiques provoquées par le Soleil de notre galaxie qui reçoit son énergie du Grand Soleil Central, tous deux étant de puissants portails d’énergie.

La Terre/Gaïa a également des vibrations électromagnétiques dans « son » noyau qui se déplacent vers le haut dans les sphères qui l’entourent (stratosphère, ionosphère, atmosphère, magnétosphère, etc.).

Toute l’énergétique cosmique est « consciente », et cela inclut toutes les planètes et les autres phénomènes qui se produisent dans et autour des planètes.

En d’autres termes, tout a de l’ÉNERGIE et c’est la FORCE DE VIE.

La carte de la « résonance Schumann » enregistre la FRÉQUENCE (cycles par seconde des ondes d’énergie) et l’AMPLITUDE (amplitude, portée, force des FREQUENCES entrantes) de notre planète.

Le graphique est composé de vagues de différentes couleurs – certaines verticales et d’autres horizontales – toutes sur une toile carrée ou rectangulaire.

Lorsque le graphique montre de larges éclaboussures blanches, cela indique que d’énormes quantités de LUMIÈRE arrivent sur notre planète – à l’intérieur de notre galaxie ainsi qu’à l’extérieur – et qu’elles transportent des codes informationnels qui réinitialisent, régénèrent et améliorent notre ADN, en particulier au niveau de la mitochondrie, qui est l’aspect de notre ADN qui reçoit l’information.

Habituellement, à ces moments-là, les chiffres que l’on qualifie de « PUISSANCE » sont affichés à deux ou trois chiffres (ces dernières années,
le nombre a atteint un 1200 à quatre chiffres) !

Dans l’Antiquité, les « Rishis » (« Sages ») ont reçu une révélation divine qui leur a permis de calculer que la rotation de notre planète sur « son » axe était de « 7,83 » cycles par seconde – un rythme très lent par rapport à la rotation dans le « présent ».

Dans l’ancien « Âge d’or », connu en sanskrit sous le nom de « Sattva Yuga » (« Âge de la paix »), il y avait des conditions semblables à celles du Paradis, comme un climat tropical sur toute la planète ; il n’y avait pas de guerres ; tout le monde était en bonne santé et vivait longtemps, et l’immortalité était même offerte ; tous les gens étaient aimés et respectés ; Il n’y avait pas de guerres, tout le monde était en bonne santé et vivait longtemps, l’immortalité était même offerte, tous les gens étaient aimés et respectés, aucun animal n’était abattu pour la nourriture ou la mode, et il y avait un lien étroit avec la SOURCE DIVINE ABSOLUE qui était connue pour avoir de nombreuses caractéristiques et aspects appelés « Devas » et « Devis » (« êtres brillants », « êtres lumineux ») ou « Neteru » (« forces divines de la nature »).

Avec le glissement sur des centaines de milliers d’années vers le « Kali Yuga » (« l’âge du chaos ») dû à une mauvaise utilisation de la conscience collective humaine, où seul 1/4 de l’humanité est resté dans des fréquences mentales plus élevées, la rotation de la planète sur « Son » axe a été accélérée, et « Elle » a commencé à recevoir une puissante LUMIERE qui a commencé (et continue) à niveler la planète vers un endroit plus élevé du cosmos où les vibrations sont plus rapides et où la LUMIERE est plus étonnamment profonde.

Par conséquent, les cycles par seconde ont été élevés afin que la LUMIÈRE puisse s’élever dans et à travers notre planète, dans tout le système solaire et dans toute la création avec le type d’amplification qui élimine et nettoie les anciennes programmations.

Pour utiliser une métaphore biblique, la SAINTE BIBLE dit que « le vin nouveau ne peut être mis dans de vieilles outres ».

La couleur verte horizontale sur le graphique représente les blocages – les interférences avec le changement nécessaire orchestré par la folie humaine des bas niveaux de conscience (haines, guerres, problèmes politiques, discorde sociologique, endoctrinement religieux, famines, maladies, mandats).

Les points rouge-orange dans la couleur verte représentent des blocages encore plus forts.

Lorsqu’il y a un black-out total – pas d’éclaboussures blanches, pas de vert, pas de points rouge-orange – c’est que la LUMIÈRE entre sur notre planète avec une telle puissance de nettoyage et de purification que l’équipement technologique ne peut l’enregistrer.

Cela ne signifie pas que la conscience humaine s’est élevée à un tel niveau que nous recevons une énorme LUMIÈRE comme une sorte de récompense.

C’est en fait tout le contraire.

Black-Out

La vie humaine s’est tellement appauvrie en vérité et en droiture que la SOURCE a décidé, en vertu de « SON » autorité suprême, d’envoyer des poussées de LUMIÈRE à notre planète et à notre système solaire afin de forcer les opportunités de « correction de conscience » collective.

Ainsi, les conditions seront devenues si totalement désaccordées avec la « Symphonie Divine » que des modifications devront être apportées à notre planète.

C’est à ce moment-là que la Terre/Gaïa aura atteint une hauteur considérable dans son placement dans l' »Auditorium cosmique ».

Sa FRÉQUENCE et son AMPLITUDE ne pourront être enregistrées par aucun « homme » (du sanskrit « manas » qui se traduit par « conscience ») « genre » (« type ») – « humanité » – « type de conscience ».

Auditorium Cosmic

Aucun équipement n’a été inventé pour enregistrer la LUMIÈRE SOURCE !

L’équipement ne peut pas aller plus loin dans ses enregistrements numériques, et pour éviter la surcharge lorsqu’il semble que la LUMIÈRE va détruire l’équipement, certaines institutions scientifiques peuvent baisser leur système afin que les chiffres semblent plus bas qu’ils ne le sont réellement dans la « résonance Schumann ».

Pensez à une autre métaphore simple : une ampoule de 140 watts ne peut (ou ne doit) pas être placée dans une lampe de 40 watts.

L’humanité ne peut pas toujours calculer les actions de la SOURCE, même si elle s’efforce de rivaliser avec l’INFINIE PRESENCE.

Nos SENS SUPÉRIEURS sont maintenant davantage encouragés à être la « technologie spirituelle » qui « sait » quand la LUMIÈRE afflue à une vitesse et une force magnifiques.

Les « symptômes d’activation de la lumière » peuvent s’intensifier en raison de l’afflux de la LUMIÈRE dans chaque atome et particule subatomique de nos vaisseaux physiques, qui s’améliore et s’encode.

Dans ces moments, nous sommes encouragés à nous reposer davantage, à boire beaucoup d’eau de source avec du citron et à nous engager dans les rituels spirituels de nos chemins pour obtenir du réconfort et une assurance bénie.

Nous ne participons pas à un prétendu film de science-fiction.

Ce qui se passe dans notre « Maintenant » est RÉEL !

Lorsque la carte est d’une couleur bleue douce, cela indique un calme complet – une grande paix s’est installée dans le collectif.

Power 170 – 27 Février 2020

Il se peut que cela ne se produise pas de sitôt, comme le calculent les humains du « temps », car une grande partie du nettoyage et de la purification est encore en cours au niveau « 3d ».

Par conséquent, alors que les éruptions et les vents solaires s’intensifient, que les éjections de masse coronale continuent à cracher des particules de rayons gamma à travers le champ cosmique, avec des signes de cela arrivant sous forme d’aurores colorées, alors que la magnétosphère se remplit d’énergie cosmique provenant de tout ce qui précède, et comme de plus en plus de « chansons » sont jouées dans le « concert cosmique »,

le graphique de la « résonance Schumann » sera une toile de larges éclaboussures blanches par moments, de vert, de taches rouge-orange, et de la plus révélatrice des conditions terrestres – le black-out !

Il est donc intéressant de noter que plus le NOIR est large et long, plus la LUMIÈRE est grande !

Rappelez-vous que le mot « Guru » se traduit par « PORTEUR DE LUMIÈRE DE L’OBSCURITÉ ».

La SOURCE est le GURU ULTIME !


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

1 Comment

Les commentaires sont fermés.