Notre soleil est-il une énorme porte des étoiles pour les ovnis ?

Le vaisseau spatial Stereo de la NASA qui surveille le Soleil a commencé à enregistrer d’énormes ovnis sphériques à proximité du Soleil vers le 18 janvier 2010.

Selon un observateur, les OVNIs,

« semblent se déplacer car ils sont dans des positions différentes sur de nombreuses photos [stéréo de la NASA], et sont énormes, probablement au moins de la taille de la Terre. Si les OVNIs étaient des planètes ou un certain type d’énormes comètes astéroïdes, ils auraient déjà été attirés dans le Soleil par la forte gravité que produit le Soleil comme dans le cas de la récente comète. »

Le Dr Joe Gurman, scientifique du projet stéréo de la NASA, affirme que les ovnis solaires géants sont des artefacts de compression.

De plus, il déclare,

l’enregistreur central de données du DSN, qui stocke toutes les données de lecture de toutes les missions supportées par le DSN, est tombé en panne le 18 janvier 2010, date à laquelle la vague d’OVNIs solaires a commencé, ce qui explique les images d’OVNIs géants ».

Dans une solution de physique quantique au mystère des ovnis solaires géants, le physicien Nassim Haramein déclare dans une analyse enregistrée sur vidéo (ci-dessous) que les ovnis de la taille de la Terre sont en fait des vaisseaux spatiaux extraterrestres ou interdimensionnels géants qui accèdent à notre système solaire en utilisant le Soleil comme singularité de trou noir ou porte des étoiles.

M. Haramein affirme que les données stéréoscopiques de la NASA sur les OVNI solaires géants prouvent que les civilisations extraterrestres accèdent à notre système solaire par une porte des étoiles sur le Soleil lorsqu’elles utilisent de grands véhicules spatiaux (de la taille de la Terre).

Preuves photographiques et explication de la NASA

FIG. A – NASA : Image solaire stéréo, 23 janvier 2010

La figure A présente une image stéréo du Soleil prise par la NASA le 23 janvier 2010.

La figure B et la figure C présentent des images stéréoscopiques de la NASA (image ci-dessus) du Soleil que Mike Bird, directeur d’Exopolitics Canada, affirme avoir pu télécharger du site Web de la NASA,

« depuis le site de la NASA avant qu’elles ne soient remplacées hier. La dernière (figure C) comporte 5 sphères ; 3 à 10-11 heures, et une paire à 2 heures. »

FIG. B
FIG. C

La vidéo ci-dessous (4min. 50 sec.) analyse des images similaires du Soleil prises par le vaisseau spatial stéréo de la NASA le 21 janvier 2010, et met en évidence les OVNIs autour du Soleil.

Il est recommandé aux lecteurs de regarder cette vidéo pour bien voir les OVNIs géants.


Pensez à activer les sous-titres en français

L’explication de la NASA concernant les OVNIs géants autour du soleil : Défaillance de l’équipement

(Dr.) Joseph B. Gurman, scientifique du projet STEREO de la NASA, a répondu aux images d’ovnis géants près du Soleil par l’explication technique suivante.

Le Dr. Gurman a écrit,

« Ce que vous voyez est la différence entre les images en « mode balise » (en temps quasi réel, fortement compressées, binées [512 x 512 ou moins, je crois]) et les images de télémétrie en lecture normale (mode natif 2048 x 2048, moins fortement mais toujours vaguement compressées).

« Le 18 janvier, à 21 h 47 TU, l’enregistreur central de données du DSN, qui stocke toutes les données de lecture de toutes les missions prises en charge par le DSN, est tombé en panne. Un CDR de secours a pris le relais, mais a apparemment commencé à travailler sur les données du 10 janvier, au lieu des quatre heures précédentes, comme prévu. (Aux dernières nouvelles, les ingénieurs de DSN ne comprennent pas pourquoi, mais cela ressemble certainement à un problème de logiciel).

Pour une raison quelconque, le DSN est incapable de réinitialiser un pointeur et de dire, s’il vous plaît, commencez le traitement à partir de cette heure au lieu de cette heure.

Ainsi, nous, et toutes les autres missions prises en charge par DSN, attendons nos données de lecture du 18 janvier et de tous les jours suivants.

Dès que nous les aurons reçues et que les équipes chargées des instruments auront reformaté la télémétrie dans des formats scientifiquement utiles (qui permettent, par exemple, de transformer les données EUVI de SECCHI en images), nous publierons les images et les autres données de navigation STEREO aux endroits habituels.

Et non, je ne sais pas pourquoi DSN a conçu un système CDR si peu flexible. Je soupçonne qu’ils pourraient le modifier après cette expérience ». – Dr. Joseph B. Gurman

Le destinataire de la lettre du Dr Gurman n’a pas trouvé l’explication de la NASA crédible.


Pensez à activer les sous-titres en français

Selon le physicien Nassim Haramein, les ovnis accèdent à notre système solaire par la porte des étoiles du soleil.

Des ovnis géants de taille terrestre sont déjà apparus autour du Soleil et ont été surveillés et enregistrés par le vaisseau spatial Stereo de la NASA. L’actuelle « vague d’ovnis solaires géants », qui a débuté le 18 janvier 2010, est la plus récente d’un phénomène récurrent.

Le physicien Nassim Haramein a peut-être réussi à expliquer les OVNI solaires géants en termes de physique quantique et de théorie des singularités.

Dans la vidéo suivante, extrait d’une de ses conférences, il utilise l’exemple d’une précédente vague d’OVNIs solaires géants enregistrée par le vaisseau spatial Stereo de la NASA.

Selon M. Haramein, chaque Soleil contient une singularité de trou noir.

Les civilisations extraterrestres ou interdimensionnelles avancées qui souhaitent accéder à notre système solaire avec de grands vaisseaux spatiaux (de la taille de la Terre) peuvent le faire par la porte des étoiles de notre Soleil.

Voir aussi : OVNIs en provenance du Soleil – Civilisation extraterrestre de type II dans notre voisinage.

Quelles sont les implications de la divulgation par les extraterrestres en 2010 d’ovnis solaires géants ?

La vague d’OVNIs solaires géants du 18 janvier 2010 a de profondes implications pour la divulgation extraterrestre de 2010, en supposant que les données spatiales stéréo originales de la NASA soient de véritables images.

On ne peut pas faire confiance à la NASA pour la divulgation des données extraterrestres

L’explication technique de la défaillance de l’équipement proposée par le Dr Joe Gurman, scientifique du projet stéréo de la NASA, est peu plausible. Sans raison valable, la NASA a retiré de son site Internet des images montrant des OVNI solaires géants.

La science humaine progressive peut maintenant expliquer les OVNIs solaires géants.

La théorie de la singularité de Nassim Haramein offre une explication plausible et scientifique des ovnis solaires géants, qui utilisent la porte des étoiles de notre Soleil pour accéder à notre système solaire depuis une réalité interdimensionnelle.

La vague d’ovnis solaires du 18 janvier 2010 constitue une révélation de leur présence par les extraterrestres.

En entrant dans notre système solaire par la porte des étoiles du Soleil et en étant surveillées et enregistrées par le vaisseau spatial Stereo de la NASA, les civilisations extraterrestres (interdimensionnelles) ont de facto révélé leur présence dans des vaisseaux spatiaux aussi grands que la Terre.

Des vaisseaux spatiaux ovnis solaires de la taille de la Terre accédant au système solaire par la porte des étoiles d’un Soleil que la Terre a soumis au Traité sur l’espace extra-atmosphérique de 1967 (article II), qui stipule que,

« L’espace extra-atmosphérique, y compris la lune et les autres corps célestes, n’est pas sujet à appropriation nationale par revendication de souveraineté, par voie d’utilisation ou d’occupation, ou par tout autre moyen. »

Les vaisseaux spatiaux ovnis solaires de taille terrestre accédant au système solaire par la porte des étoiles du Soleil semblent avoir la capacité de fournir une assistance d’urgence à (ou une domination socio-politique de) notre population humaine, si nécessaire.

Une telle intervention violerait une loi universelle de non-intervention.


Pensez à activer les sous-titres en français

Sources : Examiner.comYouTube.com


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.