Dr. Schavi – Alerte cosmique majeure ! L’intensification de la lumière

Ce matin, lundi 28 mars, à 7 h 29 (heure d’été de l’Est, soit 11 h 29, temps universel), une éruption solaire de type M4 a explosé dans le Soleil, accompagnée d’une éjection de masse coronale (CME).

Comme il faut environ trois jours pour que l’énergie cosmique atteigne notre planète, on estime que l’impact total de cet événement n’atteindra pas la Terre/Gaïa avant le mercredi 30 mars.

Éruption solaire M4 – 28 mars 2022

Cependant, ces événements atteignent souvent notre planète avant leur arrivée prévue.

De plus, plus ces énergies mettent de temps à arriver, plus elles ont tendance à être fortes, même si leur « décollage » peut être immédiatement ressenti par de nombreuses personnes en raison de la taille du Soleil par rapport à notre planète.

L' »indice KP », qui enregistre les activations des champs intérieurs et extérieurs de notre planète, est évalué à un niveau « instable ».

Il deviendra probablement une « tempête » lorsque l’impact de l’éruption et de la CME se fera sentir.

Plusieurs taches solaires plus grandes que la Terre/Gaia ont été détectées et crépitent avec la possibilité de nouvelles éruptions de classe M, car l’énergie entre dans notre planète à la fois par sa face tournée vers le soleil et par sa face cachée (face arrière).

Indice K planétaire réel

Les vents solaires font des allers-retours entre les 400 et plus de 500 km/s (kilomètres par seconde), soit bien plus de millions de kilomètres par heure.

Je répète ce que j’ai mentionné dans des articles précédents : La vitesse normale des vents se situe entre 300 et 400 km/s.

Toutes ces forces cosmiques affectent la création planétaire : les humains, les animaux, la vie végétale.

La science semble maintenant s’aligner sur les anciens enseignements spirituels concernant ce continuum espace/temps « Maintenant » qui est intense.

Des circonstances chaotiques au niveau « 3d » sont abordées par des événements cosmiques.

L’ère du « Kali Yuga » (« Âge du chaos ») est sur le point d’atteindre son intensité maximale, comme une femme au troisième stade de l’accouchement, lorsque la douleur est si profonde que beaucoup de femmes crient et pleurent.

Après cette période des plus intenses, le bébé sort du canal de la naissance, et la Mère se détend, sourit à son petit trésor et se repose.

« Mama Earth/Gaia » est en plein travail et la création qui partage « Elle » comme maison planétaire l’est aussi.

Le Soleil de notre galaxie apporte une énorme LUMIÈRE – presque entièrement blanche. Sa lueur est très largement brillante.

Cela indique la LUMIÈRE dynamique qui émane du Grand Soleil Central et qui se répand dans tout le cosmos, qui est vaste et dont l’énormité ne peut être calculée.

Les textes scripturaires anciens nous informent qu’il existe des milliards d’univers.

Tache solaire AR2876 – 27 mars 2022

Ainsi, le nombre de galaxies et de planètes ne peut être numéroté.

Seule la SOURCE connaît l’énormité réelle des créations de « l’ITS ».

Il nous est cependant permis de « découvrir » régulièrement des planètes qui, pour l’humanité, peuvent sembler « nouvelles ».

En vérité, elles ont été façonnées par la SOURCE il y a très, très longtemps, dans un laps de temps que nous ne pouvons pas vraiment connaître, mais nous sommes  » autorisés  » à les voir lorsque la SOURCE le juge nécessaire.

Une partie de la LUMIÈRE provenant de divers événements cosmiques a jailli du Grand Soleil Central il y a des millions et des milliards d’années, comme l’humanité calcule les séquences temporelles, mais elle ne peut être vue que maintenant.

Flash de conscience

Cela semble donner du crédit au verset biblique : « Rien n’est nouveau sous le Soleil. »

Avec l’augmentation du niveau des éruptions solaires, des courants de vent solaire et d’une magnétosphère remplie de plasma, les « symptômes d’activation de la lumière » (également connus sous le nom de « symptômes d’ascension ») sont susceptibles de s’intensifier.

Il s’agit notamment de bourdonnements d’oreilles, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, de vertiges, de démangeaisons et d’éruptions cutanées, de poussées de chaleur accompagnées de transpiration, de palpitations cardiaques, de maux d’estomac, de maux de gorge, de troubles de la vision, de sinus bouchés, de manque d’appétit, d’irritabilité, d’anxiété, d’envie de ne pas faire grand-chose pendant la journée et de ce symptôme récurrent depuis trop longtemps qu’est l’épuisement.

Comme nous l’avons vu précédemment, tout le monde ne présente pas tous ces symptômes en même temps.

Nombreux sont ceux qui présentent la plupart d’entre eux ; certains les présentent tous ; d’autres n’en présentent que quelques-uns.

Cependant, TOUT LE MONDE en fera l’expérience, qu’il s’agisse de quelques symptômes ou d’un grand nombre.

Bien entendu, tout le monde ne les reliera pas aux événements cosmiques, car tout le monde n’est pas conscient de cette connaissance. Alors, ils donneront une excuse « logique » en « 3d » pour les symptômes.

En fait, ils peuvent même dire que ce type d’information est fantaisiste et relève de la science-fiction.

Croissance spirituelle

Dans ces moments-là, nous devons nous rappeler que la CONNAISSANCE SUPÉRIEURE n’est pas pour tout le monde.

Par exemple, j’ai déjà cité le maître soufi Hazrat Inayat Khan, et je vais le faire à nouveau.

Il a enseigné une fois : « Tout le monde n’aura pas le rythme et la capacité de compréhension spirituelle et intellectuelle. »

Il était très catégorique sur le pouvoir du cosmos et ses effets sur la création.

Il est venu pour la première fois en Occident depuis Bharata (Inde) en 1910 pour enseigner la CONNAISSANCE SUPÉRIEURE selon la perspective soufie.

Pourquoi ces symptômes sont-ils si difficiles ?

Je vais réitérer un discours écrit précédent.

Lorsque les gens s’élèvent, c’est la conscience (l’ESPRIT) qui se connecte à la Super-Conscience (l’ÂME, le SOI SUPÉRIEUR, la SOURCE).

Le vaisseau physique se met en ligne plus tard parce que sa mémoire cellulaire doit être nettoyée, un peu comme un bureau dont les dossiers sont vieux, usés et poussiéreux.

Les tiroirs des dossiers (le vaisseau physique avec tous ses « chakras ») doivent être renouvelés, et de nouvelles chemises (les dossiers cellulaires) doivent être préparées.

Il se peut que tout le bureau doive être nettoyé, les murs peints, une nouvelle moquette posée, de nouvelles installations dans les salles de bains, etc.

Ce processus prendra du temps.

Lumière spirituelle

Comme dans cette métaphore de bureau, la LUMIÈRE se déplace d’abord doucement à travers tous les aspects du vaisseau physique et à travers la constitution émotionnelle lorsqu’un individu commence à s’élever, comme au premier stade du travail, lorsque les contractions commencent mais ne sont pas très douloureuses. Par la suite, la LUMIÈRE prend de la vitesse et de l’intensité.

Repensez à la métaphore de l’accouchement.

Les contractions du travail s’accélèrent (elles sont plus fréquentes) et sont de plus en plus intenses. De la même manière, le « travail » de réception de la LUMIÈRE s’accélère et s’intensifie également.

Il doit effacer et nettoyer de nombreux âges de pensées, de sentiments, de paroles et d’actions dysharmoniques, qu’ils soient le fait de nos ancêtres ou de nous-mêmes.

C’est le « travail » de la « re-naissance » du carbone à la cristallisation.

La LUMIÈRE doit passer à travers de nombreuses « scories » afin que notre « lumière » s’aligne vraiment avec la PLUS GRANDE LUMIÈRE.

Lumière spirituelle

Alors que la nouvelle lune (1er avril), la conjonction Jupiter/Neptune (12 avril), la pleine lune (16 avril) et l’éclipse solaire (30 avril) se préparent à entrer en scène, les énergies cosmiques vont augmenter en nombre, en force et en puissance.

De plus, la prochaine rétrogradation de Mercure commencera sa « répétition générale » (sa « pré-ombre ») vers la fin du mois d’avril pour sa « première » (du 10 mai au 3 juin), et elle fera son « salut » et ses « rappels » (période « post-ombre ») pendant plusieurs jours après.

Avril, mai et la majeure partie du mois de juin, qui correspondent au printemps (hémisphère nord) et à l’automne (hémisphère sud), sont une saison de HAUTES LUMIÈRES.

Étudiez, priez.
Méditez.

Augmentez votre QUOTIENT DE LUMIÈRE.

Devenez un SCHOLAR DE LA CONNAISSANCE COSMIQUE.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR

1 Comment

  1. Bon jour, merci pour vos informations qui m’ont plue, permettez que je vous pose la question même si je connais la réponse : est-il possible de reconnaitre tous ces malaises du fait de les avoir ressenti très souvent dans l’enfance et de toute façon oui à l’approche de mon accouchement ! tout cela pour dire quelque chose et vous remercier !

Les commentaires sont fermés.