Facebook (Meta) confirme qu’il a des liens avec une campagne de propagande de l’armée américaine.

Au cas où vous l’ignoriez, les entreprises de haute technologie ont collaboré avec l’armée américaine pour contrôler les récits officiels à l’aide de la propagande. L’une de ces opérations secrètes a été confirmée par Meta, la société mère de Facebook, et elle visait à promouvoir des récits pro-américains et anti-russes.

Meta a reconnu la découverte de plusieurs groupes de faux comptes et de fausses pages qui seraient liés à des personnes « associées à l’armée américaine », selon le dernier rapport sur les menaces adverses publié cette semaine par la société, selon un rapport de RT.

La classe dirigeante américaine tente de contrôler et de laver le cerveau du public pour qu’il se conforme à son asservissement depuis des décennies. Ce n’est pas une nouvelle, sauf que Meta l’admet maintenant.

« Bien que les personnes à l’origine de cette opération aient tenté de dissimuler leur identité et leur coordination, notre enquête a révélé des liens avec des individus associés à l’armée américaine », a déclaré l’entreprise dans un billet de blog mardi.

La campagne d’influence a été découverte plus tôt cette année et, au total, Meta a supprimé 39 comptes Facebook et 26 comptes Instagram, ainsi que 16 pages et deux groupes, le tout pour avoir violé la politique de l’entreprise contre les « comportements inauthentiques coordonnés ».

Le géant des médias sociaux a admis que l’opération à grande échelle s’étendait au-delà de ces quelques dizaines de comptes et sur de nombreuses autres plateformes Internet, notamment Twitter, YouTube et Telegram – ainsi que sur les principaux réseaux sociaux russes VKontakte et Odnoklassniki.

Il a apparemment tenté de minimiser la découverte en insistant sur le fait que « la majorité des messages de cette opération n’avaient que peu ou pas d’engagement de la part des communautés authentiques » et en mettant en avant des « campagnes trompeuses » similaires menées par la Chine et la Russie.

RT

La reconnaissance de Meta corrobore une enquête retentissante du Washington Post, qui a révélé que le Pentagone a été contraint de lancer un « audit approfondi de la manière dont il mène la guerre de l’information clandestine », après que divers comptes de médias sociaux, que ses agents utilisaient pour cibler des publics étrangers dans le cadre d’efforts de guerre psychologique élaborés, ont été exposés.

La classe dirigeante ne reculera devant rien pour assurer une conformité totale et un asservissement total de l’humanité. Nous devons continuer à être conscients de ce qu’ils font comme moyen de cimenter et d’étendre leur propre pouvoir. S’ils ne peuvent plus contrôler le récit et le flux d’informations, ils perdront et ils le savent.

Meta fait semblant d’être la victime innocente dans cette affaire, mais ils savaient ce qui se passait et ce que la classe dirigeante fait à ses sujets. Ils se sont rendus coupables de toutes sortes de censure et nous savons qu’ils travaillent avec les maîtres pour garder les esclaves distraits, trompés et divisés.

Mac Slavo


Retrouvez-moi sur Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.